Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de décembre 2016

Le monde de l’auto : Cote d’amour des financeurs, distributeurs-financeurs. Une relation plus solide que jamais

  • Interview : Serge Naudin, président du directoire de BMW France
  • Portrait : Raphaël Bretecher, directeur général du département design de Hyundai Motor Europe
  • Coup de fil SAV  : Christophe Musy, directeur de PSA Aftermarket
  • Dossier SAV  : Formation technique  : passage obligé de la qualité de service

Edito | Découvrir

S’abonner

lundi 30 mai 2016

Kia mise gros sur Niro

par

Kia attend beaucoup de son crossover hybride sur un segment en pleine croissance, grâce à un positionnement avantageux.

La marque coréenne lance son crossover hybride Niro sur le marché français. Un modèle dont Kia attend beaucoup en raison de sa fiche technique et de son rapport qualité/prix intéressant sur un segment porteur. En effet, la particularité de Niro est son unique motorisation hybride essence électrique, qui allie un quatre cylindres de 1,6 l à injection directe à un moteur électrique et à une batterie Lithium-ion polymère de 6,5 Ah. L’ensemble profite d’une boîte automatique à double embrayage propre à la marque. Cette fiche technique lui permet de bénéficier d’un bonus écologique de 750 euros. Un avantage cumulé à des tarifs bien placés. La gamme débute ainsi à 26 990 euros en finition Motion et culmine à 32 990 euros en version Premium. Le cœur des ventes (70 %) devrait se porter sur la finition intermédiaire Active, proposée à 28 990 euros.

Une opportunité à saisir

L’arrivée de Niro représente une étape importante pour la marque au niveau international et en France. « Kia progresse davantage que le marché depuis le début de l’année. Notre objectif de 32 000 ventes est confirmé car nous allons commercialiser l’Optima en version break et l’hybride rechargeable en plus de Niro, qui devrait représenter des volumes supplémentaires » explique Marc Hedrich, directeur général de Kia Motors France. « Actuellement, les SUV représentent 27 % du marché dont 12 % dans le segment C. Cette part va encore se développer dans un contexte de moins en moins favorable au diesel. Au contraire, le marché de l’hybride va augmenter, ce qui représente une belle opportunité pour Niro » poursuit le directeur général.

Sur le segment C, les SUV sont déjà nombreux mais la concurrence s’avère encore restreinte parmi les versions hybrides. Ce type de propulsion reste plutôt orientée vers des modèles premium. Le Toyota RAV4 est sans doute le concurrent le plus proche du Kia Niro tout en s’affichant plusieurs milliers d’euros au-dessus du coréen. Une fenêtre de tir s’ouvre donc pour Kia avant que d’autres poids lourds ne présentent des versions hybrides de leur véhicule.

Capitaliser sur les points forts

Face à des modèles comme le Renault Kadjar, le Nissan Qashqai ou le VW Tiguan, la marque arrive avec une voiture inconnue car totalement nouvelle. « Nous bénéficions d’une bonne image en matière de SUV grâce au Sportage et Niro ne manque pas d’atouts » remarque Frédéric Chouraqui, responsable marketing produit de la marque. Pour son nouveau véhicule, Kia mise sur la motorisation hybride, le bonus écologique, une boîte à double embrayage, une bonne habitabilité, un niveau d’équipement élevé, une garantie 7 ans, la mise à jour des données GPS pendant 7 ans et l’intégration d’Android Auto. Pour convaincre les clients amateurs de dynamisme, une version équipée de roues de 18 pouces et de suspensions aux réglages spécifiques renforce le look de crossover de Niro. Cependant, cette combinaison n’est pas la plus confortable pour les occupants. Les pneus de 16 pouces de série correspondent sans doute davantage à l’utilisation d’une voiture destinée principalement aux jeunes familles.

Pour répondre aux attentes des clients, Kia propose également une offre de location longue durée à 277 euros par mois avec un apport de 11 à 12 % pour une finition Active. Autant d’arguments pertinents pour contrer le manque de notoriété de Niro. Les premiers modèles arriveront dans le réseau au mois de juillet et le constructeur prévoit 2 000 immatriculations en 2016. En année pleine, Kia annonce un objectif de 5 000 ventes mais la firme espère être au-delà de ce nombre, notamment grâce au renfort d’une version hybride rechargeable en 2017.

L'info en continu

Racheté par Bridgestone, Speedy poursuit sa modernisation 30 mai 2016 par Alice THUOT Après-vente Le secteur automobile aimé des utilisateurs français des réseaux sociaux 30 mai 2016 par Alice THUOT Secteur

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.