Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de novembre 2017

Monde de l’auto : - Cote d’amour des constructeurs 2017 et l’après-vente à l’heure de l’électrique

  • Interview : Didier Gambart, président de Toyota France
  • Portrait : Christian Digoin, président du groupe DMD
  • Dossier après-vente : Vers la disparition de la prise OBD ?
  • Coup de fil SAV : Christophe Collin, directeur marketing de Ford Service

Edito | Découvrir

S’abonner

jeudi 28 septembre 2017

Kia Stonic : le SUV compact pragmatique

par

2017 est une année à marquer d’une pierre blanche pour Kia qui ne cesse d’enrichir ses gammes. Avec son Stonic, le constructeur coréen place ses pions sur le juteux segment des SUV et plus précisément sur celui des SUV compacts.

On ne se lassera jamais de le répéter : le monde automobile n’a désormais plus d’yeux que pour les SUV, segment qui pèse en France plus de 30 % des ventes globales de véhicules particuliers. Celui des SUV compacts, qui pèse aujourd’hui pour 11 % des ventes globales de VP, a connu une croissance de 106 % sur les trois dernières années et devrait représenter plus de 300 000 unités par an d’ici à 2018. Le moment était donc venu pour Kia de lancer son Stonic sur ce marché pour le moment largement dominé par les Français avec leur Captur, 2008 (65 % des ventes en France) et bientôt C3 Aircross, mais où l’offre des marques étrangères s’étoffe à vitesse grand V.

Contrairement à d’autres segments, le style s’impose comme le premier critère de choix pour les SUV. Et puisqu’un SUV compact est bi-ton ou n’est pas, le Stonic n’échappe pas à la règle avec une option facturée à 900 euros. Pour limiter les potentielles difficultés d’approvisionnement, le choix reste pour le moment limité. Si au lancement neuf teintes de carrosserie et deux teintes pour le toit (noire ou orange) sont proposées, à terme, le nombre de combinaisons disponibles sera étendu à 20. Toujours pour soigner les apparences, les marques ne cessent de rivaliser d’ingéniosité afin de donner à leurs SUV compacts un style le plus baroudeur possible. Mission accomplie pour le Stonic qui se singularise par des dimensions compactes (4,140 mètres de longueur), des porte-à-faux réduits à l’avant et à l’arrière et une ligne de toit basse.

Une conduite efficace

Le contour de caisse noir autour de la base de la voiture, ainsi que les échappements chromés et les sabots de protection avant et arrière couleur aluminium confèrent au Kia Stonic une apparence de crossover affirmé. À bord, l’impression diffère cependant : le conducteur, bien installé dans un habitacle aux sièges confortables et aux plastiques soignés, bénéficie d’une position de conduite plutôt basse malgré une garde au sol haute surélevée. Rappelons que le Stonic a effectivement été conçu sur la plateforme de la Rio, ce qui explique cette position de conduite plus proche de celle d’une berline que d’un SUV, mais qui n’entame en rien le plaisir de conduite que procure ce SUV.

Sous le capot, il faudra choisir entre deux blocs essence (1.4 l de 100 ch ou 1.0 l T-GDi de 120 ch) et un moteur diesel 1.6 l CRDi de 110 ch. Sur la route, notre version d’essai, le bloc essence 1.0 l, associé à une boîte manuelle six rapports, remplit son contrat : ses 120 ch suffisent largement à apporter un comportement routier dynamique et précis au SUV. Seul bémol à souligner, les suspensions trop fermes.

La connectivité à l’honneur

À l’intérieur, l’habitacle, à défaut de miser sur l’originalité, surprend surtout par la richesse de ses équipements de connectivité. Et ce, dès le premier des quatre niveaux de finition Motion, Active, Launch Edition et Premium. Kia a effectivement clairement fait le choix de privilégier la connectivité au détriment d’équipements de sécurité active. Et ceci au risque de ne pas obtenir le Graal, à savoir les cinq étoiles EuroNCAP pour la version entrée de gamme. La planche de bord accueille ainsi en finition Motion un écran tactile 7 pouces compatible avec Android Auto et Apple Car Play, le système de téléphonie Bluetooth avec reconnaissance vocale, et le système audio avec six hauts parleurs.

Le constructeur mise cependant davantage sur les finitions Active et Launch Edition, le niveau Motion ne représenterait en effet que 4 % des ventes globales. En finition Active, qui devrait peser pour 24 % des ventes, le SUV s’enrichit en équipements de sécurité tels que le régulateur et limiteur de vitesse, les radars de stationnement arrière ou encore la caméra de recul. Il faudra atteindre la finition cœur de gamme Launch Edition pour bénéficier du système de navigation et la finition Premium pour s’équiper d’une palette d’équipements de sécurité (alerte au franchissement involontaire de ligne, alerte de vigilance du conducteur, système de surveillance des angles avec détection du trafic arrière, système de freinage d’urgence autonome avec détection des piétons.) Au final, cette gamme simple articulée autour de ces quatre finitions, ne propose que trois options au catalogue : la peinture métallisée bi-ton, le toit ouvrant et un package de systèmes de sécurité.

Un bon rapport équipement/prix

Ticket d’entrée du Stonic : 16 990 euros avec le moteur essence 100 ch, un prix très proche de celui des Captur et C3 Aircross en entrée de gamme (respectivement 17 100 et 17 150 euros) mais légèrement plus élevé que celui du 2008. Un écart de prix dérisoire au regard de la dotation déjà bien riche que propose le constructeur coréen en entrée de gamme. Au niveau des déclinaisons cœur de gamme, le Stonic affiche un tarif comparable à celui des Captur et C3 Aircross, mais inférieur de 1 800 à 2 000 euros par rapport au 2008, soit à partir de 18 990 euros en finition Active, 20 490 euros avec l’essence 100 ch.

Des arguments qui pourraient faire mouche et permettre à Kia de remplir son objectif de ventes, c’est-à-dire 8 000 unités par an. Et donc de faire de son Stonic sa deuxième meilleure vente après le Sportage.

L'info en continu

IDLP rachète trois plateformes du groupe Orion 28 septembre 2017 par Frédéric MARTY Après-vente Norauto lance ses contrats d’entretien 28 septembre 2017 par Frédéric MARTY Après-vente

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA