Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de novembre 2016

Le monde l’auto - dossier spécial Mondial de l’automobile

  • Enquête - Cote d’amour des constructeurs
  • Interview - Thierry Sybord, directeur général de Volkswagen
  • Portrait - Marie-Noëlle Tavaud, directrice du GNFA
  • Coup de fil SAV - Benoît Raullin, directeur général de Bidgestone France et Benelux
  • Dossier SAV - La réception atelier à l’heure du digital

Edito | Découvrir

S’abonner

lundi 3 octobre 2016

Jean-Philippe Imparato (Peugeot) : « On ne change pas une équipe qui gagne »

par

Entretien avec Jean-Philippe Imparato, nouveau patron de la marque Peugeot, qui bénéficie d’un plan produit important avec pas moins de cinq nouveaux SUV présentés dans le monde depuis le début de l’année, dont le dernier-né, le 5008, révélé sur le salon de Paris.

Auto Infos : Quel est votre état d’esprit en succédant à Maxime Picat à la tête de la marque Peugeot ?

Jean-Philippe Imparato : Je souhaite tout d’abord assurer la continuité. Par le passé, j’ai souvent été placé dans des situations où les positions de départ étaient difficiles. J’arrive à un moment important avec le lancement à domicile, au salon de Paris, de la 3008, sans oublier la présentation de la 5008. Mon premier message aux collaborateurs de la marque : on ne change pas une équipe qui gagne. Je suis là pour me mettre au service de la réussite qui a été créée. Quand je prendrai de nouvelles orientations, il faudra que celles-ci résultent d’idées portées par une équipe.

A. I. : L’année 2016 est-elle celle du SUV pour Peugeot ?

J.-P. I. : Absolument. Avec le SUV, nous avons également ouvert la saga du I-Cockpit. Nous pouvons la porter d’un lancement à l’autre et d’une amélioration technique à l’autre quasiment jusqu’à la voiture autonome. Nous sommes en train d’écrire une histoire jusqu’à 2020-2025. Nous souhaitons également nous faire plaisir. La galère, nous l’avons vécue. Nous avons envie de créer des choses et de lancer de nouvelles opérations.

A. I. : Votre marque ne bénéficie-t-elle pas d’un formidable alignement de planètes à travers notamment les nouvelles mobilités, vos relances sur l’après-vente ou encore le crédit sous forme de LOA ?

J.-P. I. : Ce n’est pas de la chance ! Le financement dont vous parlez résulte tout de même de trois années de travail en termes de migration des offres du crédit classique à la location. Au niveau des nouvelles mobilités, nous allons voir comment nous allons inclure ces offres dans le discours de la marque.

A. I. : Allez-vous lancer un outil d’auto-partage, par exemple ?

J.-P. I. : Ce thème figure effectivement dans mon calendrier de travail. Je veux prendre chacune des positions tactiques du groupe pour les appliquer dans la marque. Cela veut dire également, à terme, de pouvoir rentrer dans le web-selling de manière organisée. Ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. Il est important de faire partager ces prochaines opérations avec le réseau.

A. I. : Quels sont vos premiers résultats en Iran ? J.-P. I. : Nous avons commencé les premières facturations sur juillet et août. Les ventes sont reparties. Nous nous fixons un objectif de 150 000 commercialisations.

A. I. : Comment allez-vous vous y prendre en Allemagne où les chiffres de la marque n’ont jamais décollé ?

J.-P. I. : Je vais y mettre mon énergie et tous les outils nécessaires, mais la réponse est également entre les mains de notre réseau en Allemagne. Il faut aussi faire preuve de courage en termes de développement réseau. Nous avons beaucoup de concessionnaires avec des petits volumes. Si on veut séduire de gros investisseurs, il faut être attractifs avec des distributeurs efficaces.

A. I. : Quid du ralentissement des ventes automobiles depuis l’an passé sur le marché chinois ?

J.-P. I. : Nous lançons de nouveaux modèles, dont la 4008 en novembre avec nos amis chinois. Le marché a souffert même s’il reste au-dessus des 15 millions de voitures. Mon défi sera le réseau avec un total de 500 concessionnaires nés il y a cinq-six ans. Nous avons un énorme travail pour leur apprendre à vendre des voitures. Ce réseau devra être capable d’absorber un plan produits sérieux.

L'info en continu

Luc Chausson (Seat) : « D’ici à un an, nous allons remonter à 80 % de couverture de (...) 3 octobre 2016 par Christophe CARIGNANO Constructeurs Nouvelles silhouettes en perspective chez Infiniti 3 octobre 2016 par Frédéric MARTY Constructeurs

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.