Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de juin 2016

Le monde de l’auto : le marché des entreprises, valeur refuge des constructeurs

  • Interview : Marc Luini, directeur général de Jaguar Land Rover France
  • Portrait : Thierry Sybord, directeur de Volkswagen France
  • Coup de fil SAV : Luc Malnoury, directeur technique de Suzuki automobile France
  • Dossier  : L’atelier a-t-il toujours vocation à couvrir les frais fixes ?

Edito | Découvrir

S’abonner

mercredi 10 février 2016

Le président de Volkswagen Group France s’explique devant la mission parlementaire

par

Le 9 février, la mission parlementaire portant sur l’offre automobile française recevait Jacques Rivoal. L’occasion pour le président de Volkswagen Group France de répondre aux questions des députés à propos de l’affaire du logiciel truqueur et de donner des précisions quant à la campagne de rappel qui s’organise dans les réseaux à partir de ce mois-ci pour l’ensemble des marques du groupe.

À cette occasion, le dirigeant a tout d’abord tenu à rappeler qu’il n’était ni juriste ni ingénieur mais qu’il répondrait en totale transparence comme il l’avait déjà fait depuis le début de cette affaire, le 20 septembre 2015. Il a présenté un plan précis de la campagne de rappel tout en répondant aux questions des députés présents dont Delphine Batho, rapporteur de la commission.

Au total, ce sont 950 000 clients qui sont concernés par cette affaire de rappel et cette action technique préconisée par le KBA en Allemagne. « Notre groupe ne considère pas que le logiciel concerné constitue un dispositif d’invalidation interdit par la réglementation européenne », a-t-il rappelé en préambule devant la commission parlementaire. Rappelant que ce point important devra être examiné par les experts et l’autorité judiciaire. Et d’ajouter : « Que la volonté du groupe est d’agir très concrètement en procédant aux actions techniques sur les moteurs 1,2, 1,6 l et 2 l ».

Les clients contactés directement par le réseau

Le concessionnaire appellera directement le client concerné par le rappel. Cette opération dure entre une demi-heure et quarante-cinq minutes pour le moteur 1,6 l avec l’ajout d’un régulateur de flux. Jacques Rivoal a rappelé que cette opération n’aurait aucune conséquence sur les prestations du véhicule et notamment la consommation, le couple Nm et la puissance du véhicule. Dans cette affaire, les priorités de Volkswagen sont de coopérer le plus possible avec les autorités compétences et de maintenir la confiance avec les clients de la marque. Rappelant que cette crise était l’occasion pour le groupe de changer son organisation avec plus de décentralisation et d’écoute du marché et des marques. À noter que le rappel des 950 000 clients français concernés génèrera 20 % d’entrées en atelier supplémentaires dans les réseaux ce qui équivaut au recrutement de 900 mécaniciens supplémentaires embauchés en CDD et dont Volkswagen Group prendra en charge le coût pour moitié.

Vous pouvez revoir l’intégralité de cette intervention en suivant ce lien

L'info en continu

Ferrari présentera la GTC4 Lusso à Genève 10 février 2016 par Frédéric MARTY Constructeurs Un nouveau directeur du développement chez Volkswagen VU 10 février 2016 par Alice THUOT Nominations

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.