Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de août 2017

Monde de l’auto : vente en ligne, entre tendance et réalité

  • Interview : Pierre-Martin Bos, directeur des marques Fiat et Abarth en France
  • Portrait : Guillaume Couzy, directeur du commerce France de Peugeot
  • Dossier après-vente : Peinture  : le défi de la colorimétrie
  • Coup de fil SAV : Yann Gyssels, co-fondateur de Yakarouler

Edito | Découvrir

S’abonner

mercredi 2 novembre 2016

Le marché automobile s’enrhume en octobre

par

Après un ralentissement en septembre dernier avec une hausse modérée de 1,6 %, le marché automobile français des voitures particulières enregistre un fort recul en octobre, à hauteur de - 4 %, avec un jour ouvré de moins par rapport à l’année précédente.

Au regard des carnets de commandes relativement vides depuis l’été, l’ensemble des marques automobiles s’attendait à une forte baisse des immatriculations en octobre 2016 par rapport à l’année précédente. Nous y sommes donc puisqu’avec 155 202 immatriculations, le marché français des voitures particulières neuves est en baisse de 4 % en données brutes par rapport à octobre 2015 (21 jours en octobre 2016 et 22 jours en octobre 2015).

+ 4,7 % sur les dix premiers mois de l’année

Sur les dix premiers mois de l’année, avec 1 657 652 immatriculations, le marché français des voitures particulières neuves reste tout de même positif. Il est, en effet, en hausse de 4,7 % en données brutes (211 jours de janvier à octobre 2016 et 210 jours de janvier à octobre 2015), soit un jour ouvré supplémentaire. À la fin de l’année, la barre symbolique des deux millions de véhicules, jamais atteinte depuis la crise de 2008, devrait être en principe franchie sauf catastrophe.

Les marques françaises font chuter le marché

Même si elles enregistrent une part de marché de 54,13 % sur les dix premiers mois de l’année, les constructeurs français marquent fortement le pas en octobre avec une baisse de - 7,3 % tandis que les groupes étrangers sont stables à - 0,2 %. Dans le détail, le groupe PSA enregistre un recul de - 5,8 % avec des baisses de - 4,2 % pour Peugeot, de - 5,6 % pour Citroën et de - 26 % pour DS. De son côté, le groupe Renault enregistre un retrait de - 9,2 % avec - 12,2 % pour Renault. Dacia (+ 3,7 %) est la seule marque à la hausse parmi les marques françaises.

Les marques étrangères se maintiennent

En octobre 2016, les bonnes nouvelles viennent plutôt des marques étrangères. C’est le cas du groupe BMW (+ 2,1 %) dont les marques BMW (+ 3,9 %) et Mini (- 1,8 %) s’en sortent bien. De son côté, le groupe Volkswagen est à la baisse (- 1,6 %). Volkswagen (+ 4,7 %) est toutefois en forte hausse ce mois-ci, Audi, Skoda et Seat enregistrent des baisses respectives de - 0,4 %, de - 11,4 % et de - 24,1 %. On notera aussi les évolutions de Toyota (+ 2,7 %), de Lexus (+ 4,9 %), de Fiat (+ 9,6 %), de Jeep (+ 10,1 %), d’Alfa Romeo (+ 34,3 %), de Mercedes (+ 11,6 %), de Smart (+ 5,8 %), de Kia (+ 1,1 %), de Hyundai (+ 5,1 %) et de Volvo (+ 21,8 %). Les marques Ford, Opel et Nissan enregistrent des baisses respectives de - 6,1 %, de - 6,1 % et de - 19 %.

Le marché des véhicules utilitaires plonge

Logiquement, avec 33 118 immatriculations au mois d’octobre, le marché français des véhicules utilitaires légers neufs (moins de 5,1 tonnes) est en baisse de 5,9 %. Il est tout de même en hausse sur les dix premiers mois de l’année avec un total de 333 143 immatriculations. De janvier à octobre 2016, le marché français des véhicules utilitaires légers neufs (moins de 5,1 tonnes) est en hausse de 7,9 %.

L'info en continu

Le véhicule autonome Valeo à la conquête de l’Europe 28 octobre 2016 par Alice THUOT Secteur Les véhicules verts proches de 1,5 % de part de marché en 2016 2 novembre 2016 par Alice THUOT Constructeurs

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.