Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de décembre 2016

Le monde de l’auto : Cote d’amour des financeurs, distributeurs-financeurs. Une relation plus solide que jamais

  • Interview : Serge Naudin, président du directoire de BMW France
  • Portrait : Raphaël Bretecher, directeur général du département design de Hyundai Motor Europe
  • Coup de fil SAV  : Christophe Musy, directeur de PSA Aftermarket
  • Dossier SAV  : Formation technique  : passage obligé de la qualité de service

Edito | Découvrir

S’abonner

vendredi 27 novembre 2015

Habilitation électrique : la sécurité est aussi une priorité

par

Lundi 30 novembre démarre, à Paris, la 21e Conférence des parties, plus connue sous le nom de COP21. Elle est responsable du maintien des efforts internationaux pour faire face aux changements climatiques. Cette année, elle a pour objectif de définir les différentes mesures et actions nécessaires au maintien du réchauffement climatique en dessous de 2 °C.

Comme nous avons pu le voir dans différentes newsletters, le monde de l’automobile est fortement impacté par les différentes mesures prises pour réduire la pollution. Depuis de nombreuses années déjà, les constructeurs et équipementiers agissent en proposant des véhicules équipés, entre autres, de nouvelles motorisations, comme les véhicules électriques et/ou hybrides.

Cette alternative aux motorisations thermiques séduit les consommateurs. Les ventes de véhicules hybrides au mois d’octobre 2015 étaient plus de cinq fois supérieures à celles d’octobre 2014, et celles des voitures électriques supérieures de 62 %.

Cependant, qui dit plus de voitures électriques et hybrides en circulation, dit plus d’interventions en atelier. Depuis 2011, toute personne susceptible d’intervenir sur un véhicule électrique ou hybride doit être en possession de son habilitation électrique. C’est-à-dire de la reconnaissance par l’employeur de sa capacité à accomplir en toute sécurité les tâches qui lui sont confiées.

Pour l’obtenir, le salarié doit suivre une formation sur les risques électriques relatifs aux domaines sur lesquels il intervient. Une évaluation pratique et théorique en fin de stage permet la délivrance d’une attestation servant à l’employeur à délivrer le titre d’habilitation. Sans cette habilitation, l’employeur est en dehors de la légalité imposée par le code du travail. Les technologies évoluent, les pratiques aussi. Il est donc conseillé de la renouveler tous les trois ans. Le respect de la planète est un point important. Le respect de la sécurité des hommes aussi.

Le GNFA s’engage à vos côtés dans cette appropriation des bonnes pratiques. Depuis 2009, plus de 20 000 personnes ont été formées par le GNFA sur le VE/VH. La publication du premier carnet de prescription, pour assurer la sécurité des personnes face aux dangers d’origine électrique sur les VE/VH, est une preuve supplémentaire de l’étendue de notre accompagnement.

L'info en continu

Le marché des VUL européen en bonne santé en octobre 27 novembre 2015 par Alice THUOT Constructeurs Fiat en dit plus sur sa nouvelle berline Tipo 27 novembre 2015 par Alice THUOT Constructeurs

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.