Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de février 2017

Le monde l’auto : bilan et prévisions des constructeurs

  • Interview  : Marc Meurer, directeur d’Audi France
  • Portrait : David Tuchbant, président du groupe Identicar
  • Dossier après-vente : Top départ pour la pièce de réemploi
  • Coup de fil SAV : Pierre-Michel Erard, directeur après-vente France de Renault

Edito | Découvrir

S’abonner

mardi 14 mars 2017

Ford se penche sur l’impression de pièces en 3D

par

Le constructeur teste actuellement la fabrication de pièces en 3D, méthode de production plus flexible.

L’aérospatial, l’éducation, la médecine : les domaines qui intègrent progressivement la technologie d’impression 3D sont chaque jour de plus en plus nombreux. Ford ambitionne d’ajouter aujourd’hui à cette liste l’automobile en testant l’imprimante 3D Stratasys Infinite Build, capable d’imprimer des pièces de véhicules de pratiquement n’importe quelle forme ou longueur. Et ceci, sans passer par les étapes traditionnelles et chronophages de création d’un modèle informatique, de l’outillage et des moules.

Ici, les spécifications de la pièce sont transférées du programme de conception assisté par ordinateur à l’imprimante, qui analyse ensuite les données. Le dispositif imprime alors une couche de matériau à la fois puis les empile progressivement pour obtenir la pièce souhaitée en 3D. L’imprimante est capable de fonctionner sans interruption et sans intervention de l’homme grâce à un système qui détecte le manque de matière première et à un bras robotisé qui vient remplacer automatiquement la cartouche vide.

Des pièces plus légères et facilement réalisables

Ford espère retirer donc plusieurs avantages de la production de pièces en 3D dont la possibilité de produire des pièces plus légères avec un impact non négligeable sur la consommation et les émissions de ses véhicules. À titre d’exemple, un becquet imprimé en 3D peut peser moins de la moitié que son équivalent en métal.

Cette production de pièces en 3D, encore trop lente pour être envisagée en grande série, serait en revanche intéressante pour une production en faible série de certains éléments des prototypes ou des véhicules de course en évitant aux ingénieurs de passer du temps à la création de modèles, d’outillage ou de moules. Pour le constructeur, cette méthode permettrait d’imprimer les pièces en question rapidement à un coût réduit.

L'info en continu

Renault, Nissan et Mitsubishi s’unissent autour du véhicule utilitaire 14 mars 2017 par Alice THUOT Constructeurs Lechler en phase de croissance 14 mars 2017 par Frédéric MARTY Après-vente

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.