Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de novembre 2016

Le monde l’auto - dossier spécial Mondial de l’automobile

  • Enquête - Cote d’amour des constructeurs
  • Interview - Thierry Sybord, directeur général de Volkswagen
  • Portrait - Marie-Noëlle Tavaud, directrice du GNFA
  • Coup de fil SAV - Benoît Raullin, directeur général de Bidgestone France et Benelux
  • Dossier SAV - La réception atelier à l’heure du digital

Edito | Découvrir

S’abonner

lundi 25 avril 2016

Et si les villes se réconciliaient avec la voiture ?

par

Tous les passionnés de course automobile rêvent depuis longtemps d’un Grand prix de F1 à Paris. D’autant plus que le grand prix de France n’existe plus depuis 2008…et que l’actuelle F1 a fait des progrès considérables avec les technologies turbo et hybride.

En guise de lot de consolation, nous avons eu droit à un grand prix de Formule E, symbole de notre époque. Les connaisseurs ne s’y sont pas trompés car seules 15 000 personnes (contre 150 000 pour un grand prix de F1) sont venues assister à ce dernier…Mais dans quelles conditions ! Des bâches publicitaires et des grilles de protection omniprésentes ont purement et simplement gâché le spectacle au point qu’une majorité de spectateurs ont préféré rentrer chez eux pour voir la course à la télé !

Comment en est-on arrivé là ? Simplement et de façon dogmatique comme le font depuis des années certains élus parisiens, qui veulent démontrer que Paris ne restera pas à la traîne de villes comme Oslo, Copenhague, Bruxelles, Londres, Dublin et Madrid et continuera d’assumer son objectif de dissuasion de la circulation automobile, via cinq exemples :

  • a) Fermeture programmée d’un tronçon de la rive droite d’ici fin 2016, deux ans après la fermeture à la circulation de la rive gauche entre le pont Royal et le pont de l’Alma (4,5 hectares).
  • b) Mme Hidalgo a annoncé son intention de présenter un projet de piétonisation de la voie Georges-Pompidou (13 kilomètres au total) dans les arrondissements centraux, entre le tunnel des Tuileries, face au jardin du même nom, et le bassin de l’Arsenal, près de la Bastille. Elle précise aussi que ces quais seront définitivement fermés aux voitures après l’édition 2016 de Paris Plages.
  • c) Elle prévoit également d’installer un tramway rive droite qui permettra de traverser la capitale d’Est en Ouest d’ici 2020. Et ne parlons pas du projet en cours de « reconquérir » sept grandes places dont celle de la Bastille…
  • d) Les élus verts sont heureux de voir le CA des parkings souterrains diminuer chaque année ! Ce qui signifie clairement que l’écœurement gagne les parisiens de posséder une voiture et plus encore les banlieusards (16% de la population française tout de même) de venir y circuler.
  • e) L’interdiction progressive de circuler de 2016 à 2020 pour tous les véhicules classés (y compris les bus touristiques) de 1 à 4 étoiles dans le fameux barème de Mme Royal…

Le pire pour tous les amoureux d’une automobile en course effrénée pour s’adapter, et pour les professionnels de la distribution, c’est que de nombreuses villes de province suivent ce même chemin de façon aveugle sans vérifier au préalable sa pérennité ! À ce rythme, quelle sera la bonne équation économique permettant de digérer les investissements colossaux liés à la loi de transition énergétique d’une part et les pertes économiques de l’autre ?

Là, nous sommes dans le silence radio…alors que de nombreux Français ne penseront même pas le futur avec des voitures électriques mais plutôt un futur sans voitures.

Berislav KOVACEVIC

bk@solutionsvo.fr

www.solutionsvo.fr

L'info en continu

La Mustang séduit les clients français 22 avril 2016 par Frédéric MARTY Constructeurs Volkswagen investit dans la technologie de réalité virtuelle 25 avril 2016 par Alice THUOT Constructeurs

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.