Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de décembre 2016

Le monde de l’auto : Cote d’amour des financeurs, distributeurs-financeurs. Une relation plus solide que jamais

  • Interview : Serge Naudin, président du directoire de BMW France
  • Portrait : Raphaël Bretecher, directeur général du département design de Hyundai Motor Europe
  • Coup de fil SAV  : Christophe Musy, directeur de PSA Aftermarket
  • Dossier SAV  : Formation technique  : passage obligé de la qualité de service

Edito | Découvrir

S’abonner

lundi 27 juin 2016

Et si Ségolène et Anne redescendaient sur terre pour prendre le volant ?

par

En France, c’est bien connu, nous n’avons pas de pétrole mais des idées ! Malheureusement, ce vieil adage mettant en avant nos capacités à économiser et à optimiser nos ressources est de plus en plus massacré par la classe politique actuelle…

Plutôt que des hommes, ce sont deux femmes politiques qui prennent a priori du plaisir à nous compliquer la vie d’automobiliste.

Alors que 90 % des Français interrogés la semaine dernière ont déclaré que leur voiture était indispensable au quotidien, ces deux femmes politiques lancent en même temps (c’est-à-dire le 1er juillet) les six éco-vignettes « Crit’Air » en France et l’arrêté interdisant aux véhicules de plus de 20 ans (soit 300 000 VO en région parisienne) de circuler à Paris !

Si tout le monde peut comprendre les enjeux de santé publique, personne ne peut comprendre de tels manques de :

  • progressivité dans l’application de ces « nouveautés ». Une durée de cinq ans était le minimum pour permettre aux automobilistes (avec des aides de renouvellement régionales en plus des rares aides nationales) de s’adapter ;
  • d’homogénéité entre la ville de Paris et les autres mairies car n’oublions pas que ces mesures vont surtout toucher les banlieusards mais aussi les citoyens français de se rendre dans la capitale. Où devront-ils laisser les véhicules avant de pénétrer dans l’enceinte parisienne ?
  • pédagogie et de respect auprès des services publics chargés de contrôler les contrevenants, assurément nombreux…alors qu’ils sont déjà engagés depuis des mois dans une lutte éprouvante contre le terrorisme !
  • mémoire vis-à-vis d’automobiles vendues en France avant 1997 (souvent avec des aides de l’État) et qui vont devenir très difficiles à vendre (leurs décotes étant estimées à 1 000 euros pour une valeur de 2 000 à 4 000 euros). Quand on sait que ces véhicules appartiennent aux CSP les moins aisées, cela laisse songeur…

Vivement une classe politique renouvelée capable de discuter avec les professionnels et les citoyens avant de prendre des décisions à l’emporte-pièce !

Berislav Kovacevic bk@solutionsvo.fr www.solutionsvo.fr »

L'info en continu

Le libre choix du réparateur modifié 24 juin 2016 par Frédéric MARTY Après-vente Quand Dacia fait de ses clients des concessionnaires 27 juin 2016 par Alice THUOT Constructeurs

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.