Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de

• Monde de l’auto : Spécial salon de Genève

  • Interview : Éric Wepierre,président d’Opel France
  • Après-vente : Les clés d’une relation client digitalisée
  • Coup de fil SAV : Erwan Baudimant, responsable national des ventes de R-M pour la France

Edito | Découvrir

S’abonner

mercredi 16 mai 2018

Est-ce qu’on va aller jusque-là ?

par

Malheureusement on s’en doutait depuis quelques temps mais voilà c’est fait, le décret de la haute autorité mondiale du GAFA et des constructeurs automobiles vient de tomber : "il est désormais interdit aux humains de conduire une voiture".

Il y a eu en 20 ans plus de changements dans l’automobile qu’il n’y en avait eus dans les 100 ans qui avaient précédé. Tout a commencé dans les années 20 avec l’accès aux grandes villes limités aux seuls véhicules dé-carbonés (principalement électriques à cette époque), puis quelques années plus tard la destruction obligatoire des véhicules carbonés. C’est aussi à cette époque que sont apparus les premiers taxis sans chauffeur.

Le début des années 30 a été marqué par l’arrivée massive des véhicules autonomes et les propulsions par pile à combustible ce qui a, entre autres, mis fin aux files interminables des stations de recharge électrique par induction, puisque le plein en hydrogène ne prenait que 10 secondes pour une autonomie supérieure à 1 000 km. Puis au milieu des années 30, sont apparus les véhicules avec une énergie au thorium dont l’autonomie était suffisante pour couvrir la durée de vie du véhicule.

Le coup de grâce avait été donné par le rallye "Anchorage - Punta Arenas" de 2032, près de 15 000 kilomètres de folie où 10 voitures autonomes - propulsées par une pile à combustible hydrogène et méthanol - ont pris les 10 premières places de la compétition mais aussi la débâcle des pilotes professionnels dont la première équipe est arrivée avec plus de 15 heures de retard au classement général.

Les modèles qui étaient encore équipés d’un volant - qu’on appelait aussi les "hybrides" à cette époque - ont été bannis des grandes villes dès 2035 et des autoroutes quelques années plus tard car le pilotage des humains était considéré comme trop dangereux malgré les visites médicales et les simulations mensuelles désormais obligatoires. Nous n’avions donc plus que la possibilité de piloter nos voitures que sur des parcours en milieu rural.

Et voilà, c’est donc fait, la machine a remplacé l’homme. Et puis, il y a en plus ce décret récent qui ordonne la destruction de toutes les voitures "hybrides" avant fin de l’année prochaine.

Ouf, c’était un cauchemar, je m’étais endormi devant mon écran, heureusement ça ne peut pas arriver…

Bernard Coste (bc@bernard-coste.com) est membre de Team Auto

L'info en continu

Tesla se développe sur le territoire chinois 15 mai 2018 par Yelen Bonhomme-Allard Constructeurs BMW Group : déjà plus de 250 000 voitures électrifiées sur les routes 16 mai 2018 par Yelen Bonhomme-Allard Constructeurs

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.