Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de

• Monde de l’auto : Spécial salon de Genève

  • Interview : Éric Wepierre,président d’Opel France
  • Après-vente : Les clés d’une relation client digitalisée
  • Coup de fil SAV : Erwan Baudimant, responsable national des ventes de R-M pour la France

Edito | Découvrir

S’abonner

vendredi 6 avril 2018

Éric Wepierre (Opel France) : « Nous espérons une progression à deux chiffres en 2018 »

par

Opel entre dans la dernière phase de son rapprochement avec le groupe PSA à travers un déménagement physique des équipes France qui aura lieu courant avril. En 2018, Éric Wepierre souhaite axer le développement de la marque sur les seuls segments rentables, à savoir celui des particuliers et des entreprises où il compte combler son retard à travers les SUV et le lancement du nouveau Combo en fin d’année.

Auto Infos : Opel entre dans la dernière phase de son rapprochement avec le groupe PSA à travers un déménagement physique des équipes France qui aura lieu courant avril. Quelle est la feuille de route de la marque en 2018 dans l’Hexagone  ?

Éric Wepierre : : Nous souhaitons continuer à croître tout en accélérant cette croissance. Nous allons capitaliser sur cette dynamique positive construite avec notre réseau depuis quatre ans. Nous pourrons nous appuyer sur des produits lancés en 2017 à l’image du Crossland X, du Grandland X et de l’Insignia. Nous allons également lancer un nouveau véhicule. Le Combo débarquera dans les concessions en fin d’année. Ce modèle est important en volume et en profit. Nous comptons aussi utiliser les atouts et les apports de notre nouveau plan stratégique. Faire partie de PSA sur son marché domestique, c’est un changement de donne qui devrait nous permettre d’accélérer nos performances.

A. I. : Quelles sont les ambitions de la marque en 2018 ?

É. W. : Nous tablons sur une progression à deux chiffres pour l’année 2018. Pour y parvenir, nous souhaitons nous appuyer sur deux canaux  : le marché des particuliers et celui des entreprises où nous avons progressé l’an passé tout en restant faibles par rapport à nos concurrents. Quand je parle des entreprises, je pense aux voitures particulières mais aussi aux véhicules utilitaires. Nous y faisons deux fois moins que le marché au niveau des entreprises.

A. I. : Quelle est la part de marché d’Opel sur ces deux canaux en 2017 ?

É. W. : Côté particuliers, nous sommes à 45 % en VP contre 47,88 % pour le marché. En revanche, nous sommes à 11,74 % pour les sociétés contre 23 % pour le marché, soit dix points à rattraper au niveau des entreprises que nous compensions par la courte durée.

A. I. : La part d’Opel dans la location courte durée va-t-elle continuer à diminuer tout au long de l’année 2018 ?

É. W. : Tout en regardant les canaux de manière isolée pour avoir notre part sur les particuliers et les sociétés, nous n’aurons des ventes courte durée qu’à partir du moment où elles seront profitables et rentables et qui ne compenseront pas des faiblesses par ailleurs. En 2018, il y aura donc certainement une réduction significative des volumes sur la courte durée.

A. I. : En dehors de cette stratégie de ventes rentables qui marque la ligne de PSA, quels sont les grands changements pour Opel  ?

É. W. : Le point important est le pricing power. Cette philosophie et rigueur est rentrée dans l’organisation Opel depuis la fin de l’année. Il doit nous permettre de maximiser la montée en gamme en produit et en finition/motorisation. D’ici à 2020, nous souhaitons parvenir à 40 % de nos volumes en Europe en SUV.

Vous pouvez retrouver l’intégralité de cette interview dans le numéro 1374 d’Auto Infos du mois d’avril 2018.

L'info en continu

Suzuki élue marque la plus fiable de l’année 6 avril 2018 par Yelen Bonhomme-Allard Constructeurs Le Mondial de Paris se professionnalise 6 avril 2018 par Frédéric MARTY Secteur

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.