Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de mai 2017

Le monde de l’auto : les constructeurs tissent leur toile sur les réseaux sociaux

  • Interview : Yves Pasquier-Desvignes, président de Volvo Cars France
  • Portrait : Philippe Bouchard, président de Call Win
  • Dossier après-vente : garantie  : des formules aux avantages multiples pour les distributeurs
  • Coup de fil SAV : Xavier Riva, directeur après-vente de Toyota France

Edito | Découvrir

S’abonner

vendredi 21 avril 2017

Éric Champarnaud (C-Ways) : « Le marché automobile tient grâce à la demande hors ménage »

par

Entretien avec Eric Champarnaud associé chez C-Ways qui nous donne son analyse du marché automobile sur le premier trimestre 2017.

Auto Infos : Quelle est votre analyse du marché automobile français sur le premier trimestre 2017 ?

Éric Champarnaud : Globalement, ma position reste identique depuis la mi-2016 où la demande des particuliers a commencé à ralentir et se stabiliser alors que nous avons une conjoncture macroéconomique bien meilleure que les années passées. Il y a un décalage entre la santé économique du pays et la demande des ménages. Comme c’est le cas depuis de nombreuses années, le marché tient grâce à la demande hors ménage. Et, cette année, plus encore grâce aux canaux tactiques avec 23 % de croissance des véhicules de démonstration garage et + 15 % pour la courte durée. L’ensemble représentant presque 30 % du marché. Ce marché des particuliers serait probablement en baisse sans le soutien de la LOA qui progresse encore de 28 % depuis le début de l’année. En revanche, les ventes longue durée sont en retrait depuis le début de l’année malgré la meilleure santé des entreprises. Ce gisement est peut-être transitoirement épuisé.

A. I. : La part de ventes tactiques transforme-t-elle la structure du marché  ?

É. C. : En théorie, on pourrait effectivement imaginer qu’un marché piloté par l’offre finirait par refléter les capacités de production des marques et des plateformes. Les industriels écouleraient exactement les véhicules programmés par leur outil industriel. Mais les véhicules vendus «  tactiquement  » finissent par être confrontés à la vraie demande des clients. Si un décalage trop important s’installait, le bouclage économique ne fonctionnerait plus pour les marques et les distributeurs.

A. I. : La digitalisation des réseaux est-elle en train de s’accélérer ?

É. C. : La réponse est positive. Cette digitalisation est même en pleine effervescence. Au niveau de la demande, j’en suis moins certain. Les parcours d’achat sont résolument digitaux. En revanche, le passage à l’acte d’un achat digital reste rare dans le neuf. Cette question est au cœur du programme de travail de C-Ways pour les prochains mois.

L'info en continu

Partage de données : Delphi s’associe à Otonomo 21 avril 2017 par Christophe CARIGNANO Constructeurs FCA lance son offre LLD Be Free Pro 24 avril 2017 par Christophe CARIGNANO Constructeurs

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.