Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de juin 2016

Le monde de l’auto : le marché des entreprises, valeur refuge des constructeurs

  • Interview : Marc Luini, directeur général de Jaguar Land Rover France
  • Portrait : Thierry Sybord, directeur de Volkswagen France
  • Coup de fil SAV : Luc Malnoury, directeur technique de Suzuki automobile France
  • Dossier  : L’atelier a-t-il toujours vocation à couvrir les frais fixes ?

Edito | Découvrir

S’abonner

vendredi 4 mars 2016

Emissions de CO2 en Europe : les constructeurs français restent les plus efficients

par

Le fournisseur d’informations automobiles Jato a dressé le classement des pays et des constructeurs les plus efficients en matière d’émissions de CO2. Tout comme l’année précédente, la France et ses constructeurs restent dans le haut du tableau.

La chasse au CO2 menée par les pays européens et les construc-teurs porte ses fruits. Pour preuve, le grammage moyen européen ne cesse de reculer d’année en année et 2015 n’a pas échappé à la règle. La moyenne des rejets des 23 pays européens a ainsi diminué de 4 g par rapport à 2014 et 7,5 g par rapport à 2013 pour s’établir à 119,3 g. Et ce, dans un contexte où les ventes de véhicules au sein de l’Union européenne se sont accrues de 9,3 %. Ce fort recul du grammage a été permis par d’importantes réductions des émissions de certains marchés de petite et moyenne envergure, à l’instar de la Norvège, qui s’est imposé comme le pays le plus efficient grâce à une chute de 10,1 g du grammage moyen pour s’établir à 100,5 g. Le pays a vu ses ventes de véhicules électriques bondir de 42 % en 2015. Ces modèles ont représenté pas moins de 17 % du marché.

Les Pays-Bas, avec une moyenne de 101,3 g (en baisse de 5,4 g par rapport à 2014), occupe la seconde position du classement. La Grèce s’est installée en troisième position avec un grammage de 105,7 g et une diminution de 1,6 g. La France n’est pas loin et s’est octroyée une sixième place avec cependant la baisse la plus faible constatée parmi les cinq marchés principaux européens (Royaume-Uni, Allemagne, Italie, Espagne, France) à - 3 g et 110,9 g. Un recul modéré que Jato explique par des ventes de SUV et de citadines respectivement en hausse de 22 et 12 %, tandis que les ventes de véhicules électriques progressent, mais restent tout de même marginales par rapport au parc total. Parmi les pays qui ont mené les plus gros efforts, la Suisse qui, malgré son recul de 6,9 g, affiche un grammage moyen de 134,6 g et hérite de la dernière 23e place ou encore la République tchèque avec - 6,1 g (125 g en moyenne). Aucun pays n’a vu son niveau moyen de CO2 augmenter en 2015.

Trois constructeurs français sur le podium

Si la France peut encore faire mieux, ses constructeurs détiennent une avance certaine en matière de réduction des rejets de CO2. En 2015, Peugeot s’impose comme constructeur le plus efficient en lieu et place de Renault. La marque au lion, grâce à un grammage en baisse de 5,8 g, a vu son niveau d’émissions moyen s’établir à 103,5 g. Et ceci, grâce à un travail de downsizing sur ses motorisations, notamment essence, avec des moteurs de 1 à 3 cylindres améliorés sur la 108. Autres modèles qui ont largement contribué à faire diminuer ce grammage, les 308 et 208, avec des émissions moyennes respectives de 97,8 et 99,3 g.

Citroën a pris la deuxième place grâce à un recul de 5,1 g et un grammage de 105,7 g, permis notamment par des volumes de ventes du C4 Cactus en hausse de 173 %, modèle présentant le second plus faible niveau d’émissions de la gamme. Enfin, Renault occupe la troisième place du podium. La marque au losange, avec un recul de son grammage moyen de 2,4 g, émettait en moyenne de 105,9 g de CO2 en 2015. L’augmentation des ventes de SUV et de crossover dotés de motorisations de cylindrées plus importantes explique cette troisième place.

Parmi les marques qui ont concédé le plus d’efforts en matière de diminution de leurs émissions de CO2, Skoda, qui a enregistré la plus forte chute avec - 6,2 g et 115,4 g (6e place), Mini avec - 5,1 g et 117 g (8e place) ou encore Audi avec - 5 g et 127,3 g. Certaines marques ont vu ce grammage moyen légèrement augmenter en 2015, comme Nissan (+0,5 g à 114,3 g) ou encore Fiat (+ 0,3 g à 117,8 g).

L'info en continu

Nominations chez DS Automobiles 4 mars 2016 par Frédéric MARTY Nominations PSA Peugeot Citroën donne un coup de pouce aux garages solidaires 7 mars 2016 par Alice THUOT Après-vente

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.