Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de juillet 2017

Le monde de l’auto : ventes aux professionnels, les tigres asiatiques affûtent leurs griffes

  • Interview : Vincent Salimon, président de BMW Group France
  • Portrait : Renaud Bertin, avocat
  • Dossier après-vente : Pièces de rechange, la bataille de la pièce multimarque est lancée
  • Coup de fil SAV : Éric Girot, directeur général d’Alliance Automotive Group

Edito | Découvrir

S’abonner

mercredi 12 juillet 2017

Électromobilité : Volkswagen vise la place de leader d’ici à 2025

par

Fort de ses dix années d’expérience en matière d’électromobilité, Volkswagen s’apprête à lancer une offensive sans précédent sur le marché de l’électrique… au détriment de l’hybride rechargeable, considérée comme énergie de transition. Objectif : devenir leader de ce marché à l’horizon 2025.

Pour Volkswagen, le concept d’électromobilité ne date pas d’hier mais plutôt de 1976 : c’est à cette date que la marque a lancé son Elektro Golf, déclinée en 1984 et en 1994 en deux versions plus abouties et rebaptisées Golf II CityStromer et Golf III CityStromer, dotée d’une cinquantaine de kilomètres d’autonomie. Pour aboutir, 40 ans après, aux versions actuelles de l’e-Golf, e-up mais aussi, en hybrides rechargeables, de la Golf et de la Passat GTE.

40 années d’expérience sur lesquelles la marque compte bien se baser pour atteinte une ambition : celle de devenir le leader de la mobilité électrique d’ici à 2025. Ce qui est aujourd’hui encore loin d’être le cas. En 2017, les énergies alternatives, donc électrifiées, ont représenté 4 % des ventes de la marque allemande. L’hybride a pesé pour 65 % de ses commercialisations, l’électrique 24 %, l’hybride rechargeable 8 % et enfin les carburants alternatifs (E85) environ 4 %. Des résultats confidentiels qui ne découragent pas pour autant Volkswagen. Sur un marché en croissance d’environ 30 % par an selon ses prévisions, le constructeur allemand ambitionne de commercialiser 1 million de véhicules par an à l’échelle mondiale d’ici à 2025. Ce qui représenterait pas moins de 20 % de ses ventes globales.

Des véhicules spécialement pensés pour être électrifiés

La philosophie de Volkswagen : ne plus électriser ses modèles déjà existants mais proposer des véhicules spécialement conçus pour embarquer les technologies d’électrification via sa plateforme MEB, comme l’explique Thierry Sybord, patron de la marque en France. « Jusqu’à présent, la position de Volkswagen a été de décliner des produits déjà existants en dérivés électriques avec, de ce fait, des ambitions en termes de performances relativement modestes. Nous voulions proposer une offre de véhicules électriques pour tester le marché et connaître nos marges d’amélioration, mais sans prétendre au leadership. Notre positionnement sera radicalement différent à partir de 2020, date à laquelle nos véhicules seront pensés pour être électriques dès le départ. »

Modèle précurseur de cette gamme de cinq ou six modèles : le concept ID, dévoilé au dernier salon de Shanghai, placé entre la Polo et la Golf. Suivra le Combi revisité ID Buzz et enfin un crossover ID Cross. Leader sur le plug-in hybride en France, Volkswagen ne compte cependant pas élargir la gamme composée de la Golf et la Passat GTE. « Nous ne développerons pas de véhicules hybrides rechargeables, car il s’agit d’une technologie coûteuse que nous jugeons également transitoire avant un passage au 100 % électrique », détaille le directeur de la marque en France.

Un prix équivalent au diesel entrée de gamme

Si l’électrique est pour le moment un marché poussé car perfusé par les pouvoirs publics, le patron de Volkswagen croit en son fort potentiel de développement. « Ce marché deviendra naturel quand trois critères seront réunis : la création d’une gamme diversifiée, avec une autonomie et des prix équivalents à ceux pratiqués en diesel en entrée de gamme, et enfin l’émergence d’une conscience collective sur la nécessité de maîtriser les émissions de CO2. Ces trois éléments convergeront d’ici à 2020. Nous offrirons une gamme adaptée, avec une autonomie de près de 500 kilomètres, au prix d’un diesel entrée de gamme. Et ceci, au moment où les politiques environnementales seront devenues toujours plus strictes à l’égard du diesel notamment. Mais tout ce développement se fera de concert avec le réseau », détaille Thierry Sybord.

La marque fait pour l’instant le choix de ne pas impliquer l’ensemble du réseau dans cette démarche électrique, qu’elle réserve à quelques acteurs ayant les capacités de réaliser les investissements requis. 108 centres Volkswagen sur 374 sont actuellement agréés électrique, 67 hybrides rechargeables. Avec, à la clé, des bornes de recharge libre-service, des vendeurs formés à la vente de ses véhicules et des mécaniciens au fait de leurs spécificités techniques. « La préparation de notre réseau est une condition sine qua none dans la réussite de notre ambition de devenir leader », conclut Thierry Sybord.

L'info en continu

Pose de la première pierre de la plateforme Est PR à Obernai 11 juillet 2017 par Frédéric MARTY Après-vente BMW déploie ses scooters électriques avec Wattmobile 12 juillet 2017 par Alice THUOT Secteur

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.