Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de décembre 2016

Le monde de l’auto : Cote d’amour des financeurs, distributeurs-financeurs. Une relation plus solide que jamais

  • Interview : Serge Naudin, président du directoire de BMW France
  • Portrait : Raphaël Bretecher, directeur général du département design de Hyundai Motor Europe
  • Coup de fil SAV  : Christophe Musy, directeur de PSA Aftermarket
  • Dossier SAV  : Formation technique  : passage obligé de la qualité de service

Edito | Découvrir

S’abonner

mercredi 17 février 2016

Ecosystème de la « Forêt automobile », biotope et biocénose

par

Pour bien chasser deux conditions doivent être réunies : 1) un chasseur aguerri, motivé et bien équipé et 2) une faune offrant un large choix d’espèces autorisées et disponibles pour l’exercice. Les deux conditions réunies, l’exercice se déroulera dans un espace déterminé et pour une durée limitée. Plusieurs pratiques existent et se déroulent dans des environnements très spécifiques en fonction des attentes des consommateurs finaux (et non des braconniers) qui sont prêts à investir un peu d’argent pour satisfaire leur appétit.

Oublions la « chasse à courre ou encore vénerie » réservée au grand gibier et pratiquée par des seigneurs de ce noble sport qui appartiennent à des écuries prestigieuses dont les noms font rêver les petits artisans de notre espèce : Boyden, Korn Ferry, Hudson, Hays, Alexander Hugues, Mercuri Urval, etc. C’est une pratique destinée à obtenir des trophées prestigieux (et hors de prix) que l’on pourra afficher fièrement sur les murs des sièges sociaux du CAC 40, voire les asseoir autour des tables des conseils d’administration et des comités de direction. On ne les consomme pas, ils ne sont pas très utiles et trouvent leurs origines toujours dans les mêmes espèces protégées où l’on sait garantir la lignée.

Intéressons-nous plutôt à la chasse au petit gibier qui foisonne dans notre belle « Forêt Automobile » et qui régale les vrais amateurs de bonne viande, même quand elle est faisandée. Créant parfois une demande dépassant l’offre sur certaines espèces (nous avons déjà évoqué les perdreaux / perdrix dans une précédente chronique) qui peuvent ainsi devenir pénuriques.

Que constate-t-on aujourd’hui lorsque l’on visite notre écosystème  :

1. Notre biotope est assez disparate : il subsiste quelques zones peuplées d’équipementiers mais la plupart ont migré vers des contrées plus accueillantes et le gibier disparaît. Les zones constructeurs / importateurs subissent progressivement le même sort et ne doivent leur survie qu’à des subventions destinées à les maintenir en vie. Les zones distributeurs de marque et indépendants restent les plus importantes en termes de gibier et on voit apparaître de plus en plus de zones que certains considèrent propices à la reproduction des parasites du type nouveaux entrants. 2. Notre biocénose est composée d’espèces connues ou moins connues qui y vivent, s’y nourrissent et s’y reproduisent : les ouvriers / techniciens dont la reproduction souffre d’une difficulté spécifique liée à une consommation déclinante due à la disparition évoquée ci-dessus ; les ingénieurs / techniciens supérieurs toujours aussi recherchés à condition d’accepter régulièrement des migrations lointaines ; les sales & marketing, qui s’adaptent à tous les terrains, sont très recherchés jusqu’à leur maturité et disparaissent du paysage dès leurs premiers poils blancs ; les managers très goûteux lorsqu’ils sont « middle » et pratiquement indigestes après 45 ans sauf s’ils sont devenus « top » auquel cas ils deviennent quasiment indestructibles, car ce sont eux qui fixent les lois de la forêt dont ils sont devenus les rois, jusqu’à l’arrivée du nouveau roi plus jeune, plus fort, plus beau.

Bien sûr cet inventaire n’est absolument pas exhaustif et comme tout le reste de cette chronique totalement loufoque. Dans une prochaine chronique, nous évoquerons les techniques adaptées pour la chasse en « Forêt automobile ».

Le chasseur membre de Team-Auto est joignable à contact@team-auto.org

L'info en continu

96 % des jeunes conducteurs achètent d’abord une voiture d’occasion 16 février 2016 par Florian Lefebvre Secteur La production du nouveau Nissan NV300 confiée à Sandouville 17 février 2016 par Alice THUOT Constructeurs

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.