Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de décembre 2016

Le monde de l’auto : Cote d’amour des financeurs, distributeurs-financeurs. Une relation plus solide que jamais

  • Interview : Serge Naudin, président du directoire de BMW France
  • Portrait : Raphaël Bretecher, directeur général du département design de Hyundai Motor Europe
  • Coup de fil SAV  : Christophe Musy, directeur de PSA Aftermarket
  • Dossier SAV  : Formation technique  : passage obligé de la qualité de service

Edito | Découvrir

S’abonner

jeudi 21 janvier 2016

Dépassements d’émissions : la commission d’enquête parlementaire se met en place

par

Le Parlement européen, réuni en session plénière à Strasbourg, a voté la nomination des membres de la commission d’enquête EMIS sur le contrôle des émissions polluantes des véhicules.

Le Parlement européen a adopté la composition de la commission d’enquête réclamée par les écologistes au lendemain des révélations sur les moteurs Volkswagen équipés de logiciel permettant de falsifier le niveau d’émissions de NOx. Cette commission d’enquête sur les émissions du secteur automobile est constituée pour une durée d’un an. À affaire exceptionnelle, mesure exceptionnelle : c’est en effet la première fois depuis la crise de la vache folle qu’une commission d’enquête est établie. À sa tête, Françoise Grossetête, vice-présidente du groupe du parti populaire européen (PPE) au Parlement européen depuis 2014.

Karima Delli, coordinatrice de la commission transports, une des militantes actives pour la mise de cette commission, en explique l’objectif. « Notre priorité sera d’établir les responsabilités au sein de la Commission européenne et des institutions nationales dans la non-application des normes européenne de santé publique.  » La coordinatrice vise plus particulièrement Antonio Tajani, commissaire à la politique industrielle, qui aurait ignoré un avertissement émanant du commissaire à l’environnement Janez Potočnik. Ce dernier lui aurait en effet adressé une lettre en février 2013, soulevant les possibles manipulations des constructeurs sur leurs moteurs dans le but de faire concorder les niveaux d’émission aux tests d’homologation.

Tous les acteurs de l’automobile pourront être sollicités

La coordinatrice laisse entendre que chacun des acteurs de l’industrie automobile pourra être sollicité pour les besoins de cette enquête, à commencer par les organes chargés des tests d’homologation « qui ont failli à détecter la fraude  ». Et les acteurs français ne seront pas épargnés : « Nous aurons également pour tâche de travailler de concert avec les commissions nationales déjà en place, notamment en France où les manigances de plusieurs constructeurs pour contourner les normes européennes sont en passe d’être dévoilées. Là où les États s’empressent de ménager leurs industries nationales, notre commission d’enquête, européenne et indépendante, sera, je l’espère, intransigeante à l’égard de ceux qui jouent avec la santé des Européens. »

« Ne pas mettre en péril l’ensemble de notre tissu industriel »

Le discours se veut plus tempéré du côté de Françoise Grossetête et Franck Proust, membres titulaires de cette commission d’enquête. « Nous devons faire toute la lumière sur ce dossier mais la fraude de quelques dirigeants et techniciens ne doit pas mettre en péril l’ensemble de notre tissu industriel », a déclaré Franck Proust, également rapporteur sur la stratégie européenne automobile « CARS 2020 ». Et d’ajouter : « Le diesel, c’est notre marque de fabrique. L’industrie automobile européenne est une richesse pour notre croissance, car elle représente globalement un quart de la production mondiale de véhicules à moteur et 90 milliards d’euros d’excédents commerciaux. Nos travaux doivent par conséquent s’inscrire en faveur d’une stratégie européenne pour la moderniser et non la condamner.  »

L'info en continu

Captive financière : Volvo Car France choisit Cetelem 21 janvier 2016 par Christophe CARIGNANO Constructeurs Les Français peu attirés par les pièces d’occasion 21 janvier 2016 par Alice THUOT Après-vente

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.