Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de novembre 2016

Le monde l’auto - dossier spécial Mondial de l’automobile

  • Enquête - Cote d’amour des constructeurs
  • Interview - Thierry Sybord, directeur général de Volkswagen
  • Portrait - Marie-Noëlle Tavaud, directrice du GNFA
  • Coup de fil SAV - Benoît Raullin, directeur général de Bidgestone France et Benelux
  • Dossier SAV - La réception atelier à l’heure du digital

Edito | Découvrir

S’abonner

jeudi 4 février 2016

Co-développement professionnel, Kesako ?

par

Les faits :

Le co-développement est une méthode d’apprentissage fondée sur le partage de connaissances et d’expériences en vue d’améliorer sa pratique professionnelle. Cette méthode de formation pragmatique est née au Québec dans les années 80. Claude Champagne et Adrien Payette, ses concepteurs, l’ont largement diffusée à la fin des années 90, notamment dans le secteur de la santé. Elle a fait son apparition en France, il y a à peine dix ans, essentiellement dans le monde de l’entreprise auprès des managers, cadres opérationnels, DRH, dirigeants, chefs de projets...

Réflexion :

Le co-développement se pratique en groupe de pairs qui constituent une communauté d’apprentissage partageant les mêmes buts, à savoir l’étude attentive d’une situation vécue par un participant, la réflexion individuelle et collective, le partage d’expériences et de connaissances et enfin les interactions structurées entre professionnels selon une méthodologie qui a fait ses preuves. Le groupe se compose généralement de 4 à 8 personnes qui se rencontrent durant des créneaux de trois heures, selon une fréquence déterminée de deux à cinq semaines pendant une période variant de six mois à un an. Le groupe peut être accompagné par une personne-ressource qui, par sa position extérieure, garantit une sorte d’objectivité très utile au groupe. Il n’y a pas de contre-indications à profiter de ces rencontres pour traiter d’autres sujets et optimiser ainsi le temps disponible. Les objectifs d’une démarche de co-développement sont les suivants : développer les qualités d’écoute et de communication, apprendre sur ses propres pratiques et les améliorer, transférer ses apprentissages, consolider ses qualités de base en accompagnement, contribuer à l’amélioration des pratiques des autres, renforcer la créativité, la solidarité et la responsabilité, enfin développer la transversalité et les synergies.

Ma conclusion subjective :

Résoudre des problématiques professionnelles en développant la coopération solidaire et en renforçant l’usage des bonnes pratiques tout en tenant les budgets, ça sonne bien y compris dans le secteur automobile à l’époque du développement durable, vous ne trouvez pas ?

Et vous, quel est votre point de vue ? jl.chotard@kataption.org

L'info en continu

La qualité perçue de la 308 tient ses promesses 4 février 2016 par Christophe CARIGNANO Constructeurs La Toyota Mirai en test sur les routes 4 février 2016 par Alice THUOT Constructeurs

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.