Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de novembre 2016

Le monde l’auto - dossier spécial Mondial de l’automobile

  • Enquête - Cote d’amour des constructeurs
  • Interview - Thierry Sybord, directeur général de Volkswagen
  • Portrait - Marie-Noëlle Tavaud, directrice du GNFA
  • Coup de fil SAV - Benoît Raullin, directeur général de Bidgestone France et Benelux
  • Dossier SAV - La réception atelier à l’heure du digital

Edito | Découvrir

S’abonner

mardi 4 octobre 2016

Citroën prépare l’ensemble de son réseau à l’arrivée de la nouvelle C3

par

Les immatriculations de Citroën ont enregistré une baisse de - 13,5 % en septembre par rapport à la même période en 2015 pour un total de 14 569 immatriculations et une pénétration de 8,63 %. Citroën fait le dos rond en cette rentrée. Si le mois d’octobre s’annonce encore difficile, la marque aux chevrons prévoit un important redressement et un retour à la croissance des immatriculations à l’occasion du lancement de la nouvelle C3 en novembre. Les ventes aux professionnels se tiennent, elles, globalement assez bien.

Une transition difficile entre l’ancienne et la nouvelle C3

« Notre mois de septembre n’a pas été extrêmement glorieux, confirme Amaury de Bourmont, directeur du commerce France de Citroën. Nous avons eu un été assez calme au niveau des commandes depuis la présentation de la nouvelle C3. Nous nous heurtons à un phénomène d’attentisme. Je précise que nous n’avons pas voulu rentrer dans le jeu des promotions des véhicules en fin de vie. Cela a eu une incidence sur le volume des ventes. En novembre, nous aurons plus de 3 300 voitures dans le réseau y compris une disponibilité du véhicule pour chacun des 1 730 agents. C’est une grande première ». Et d’ajouter : « Nous voulions assurer un lancement global pour mettre tout le monde dans l’action au même moment ». Comme cela arrive souvent, le passage entre un nouveau et un ancien modèle crée un trou d’air dans les ventes et un décalage des commandes qu’il faut assurer tout en espérant des jours meilleurs. Cette dégradation est renforcée chez Citroën en raison notamment de la rupture technologique entre l’ancien modèle et la nouvelle C3.

Un prix facial réduit pour la nouvelle C3

« Nous allons essayer de résister du mieux possible en octobre, précise Amaury de Bourmont. Nous avons mis en place un plan salon de Paris assez agressif avec des reprises exceptionnelles. Plan que nous avons commencé à médiatiser afin de créer du trafic dans le réseau et notamment autour des portes ouvertes du 15 octobre ». Ce plan de bataille devrait permettre au réseau de faire cette jonction en attendant la nouvelle C3. Au niveau du facial, la marque affiche un nouveau positionnement avec une stratégie de « fair pricing » qui consiste à présenter un prix d’entrée en baisse de 750 euros en moyenne afin d’éviter des remises trop élevées en concessions. Avec un premier loyer à 149 euros par mois via l’offre Smile & Go, la nouvelle C3 bénéficiera d’une offre de LOA bien positionnée avec l’assistance XL, un contrat garantie et entretien inclus et une offre sans condition de reprise. Pour accompagner le lancement de nouvelle C3, l’entretien et la garantie 36 mois / 30 000 km sont offerts. Les clients peuvent ensuite monter en gamme sur ces offres de location à travers des paliers de 15 euros supplémentaires.

La totalité du réseau est mobilisé pour cette sortie puisqu’au lendemain d’une réunion du groupement des concessionnaires de la marque, le 28 octobre dernier, Linda Jackson s’est exprimée devant l’ensemble des 1 730 agents à propos notamment de ce nouveau modèle.

L'info en continu

Pascal Ruch (Toyota-Lexus) : « Notre réseau a une rentabilité saine » 3 octobre 2016 par Frédéric MARTY Constructeurs Visite du Mondial de l’automobile à travers les yeux d’un étudiant du Garac 4 octobre 2016 par Alice THUOT Secteur

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.