Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de décembre 2016

Le monde de l’auto : Cote d’amour des financeurs, distributeurs-financeurs. Une relation plus solide que jamais

  • Interview : Serge Naudin, président du directoire de BMW France
  • Portrait : Raphaël Bretecher, directeur général du département design de Hyundai Motor Europe
  • Coup de fil SAV  : Christophe Musy, directeur de PSA Aftermarket
  • Dossier SAV  : Formation technique  : passage obligé de la qualité de service

Edito | Découvrir

S’abonner

jeudi 26 mai 2016

Autonomie et recharge : PSA s’attaque aux talons d’Achille de l’électrique

par

En 2015, PSA est resté le groupe le plus efficient en termes de niveaux d’émissions de CO2, avec une moyenne de 104,4 g émis. Et entend bien conserver cette position en proposant une gamme de véhicules électriques et hybrides rechargeables à l’autonomie élargie.

C’est à l’occasion d’une matinée découverte à son siège à Paris que le groupe PSA a annoncé son plan produit pour les années à venir. Un véhicule par marque, par région et par an, tel est le programme dévoilé par Gilles Leborgne, directeur de l’innovation chez PSA. En tout, la gamme du groupe s’élargira à 34 véhicules dont 26 véhicules particuliers et huit véhicules utilitaires légers dont un pick-up. Certains de ces véhicules seront produits sur deux nouvelles plateformes modulaires multi-énergies issues de la collaboration avec Dongfeng. Première d’entre elle, la plateforme CMP, destinée à produire des véhicules électriques de segment B et entrée de gamme du segment C. Quatre modèles sont annoncés à l’horizon 2021, le premier d’entre eux sera disponible dès 2019.

Une autonomie de 450 kilomètres en tout électrique

Leur particularité : être équipés d’une batterie à la densité énergétique augmentée mais aussi d’un nouveau système de pompe à chaleur beaucoup moins énergivore que les systèmes actuels. Avec, à la clé, une autonomie de 450 kilomètres en cycle NEDC, 350 kilomètres en cycle WLTP. Une recharge ultra–rapide permettra de recharger 80 % de la batterie en 30 minutes, tandis qu’une recharge domestique permettra de récupérer jusqu’à 100 kilomètres d’autonomie en 1 h 30. À noter que ces véhicules inaugureront la technologie de la recharge à induction. « Nous souhaitons proposer un véhicule électrique capable de s’imposer comme une véritable alternative au véhicule thermique et comme premier véhicule dans un foyer », a souligné André Yarce, directeur du projet plateforme CPM. Avec ces quatre nouveaux modèles électriques, PSA espère s’octroyer une part de ce marché qui devrait peser entre 2 et 4 % des immatriculations mondiales en 2025.

Sept véhicules hybrides rechargeables essence

Deuxième axe de travail : l’arrivée de l’hybride rechargeable essence qui, lors de sa commercialisation en 2019, chassera la technologie hybride diesel qui n’a jamais su trouver son public. Toujours à l’horizon 2021, le groupe a annoncé le lancement de sept modèles des segments C et D, disponibles en deux ou quatre roues motrices et conçus sur la deuxième nouvelle plateforme multi-énergies EMP2. Le moteur hybride permettrait de fournir une autonomie en tout électrique de 60 kilomètres en cycle NEDC grâce notamment à l’utilisation d’une batterie à énergie totale de 12-13 kWh qui alimente un moteur électrique de 110 ch.

Un système permettant de récupérer l’énergie à la décélération du véhicule vient également préserver cette autonomie en 100 % électrique. Ces modèles hybrides rechargeables proposeront trois modes de conduite, électrique, hybride et combiné avec, à la clé, un gain moyen de consommation de 40 %. La recharge s’effectue en deux ou quatre heures sur une prise de 16 ou 32 ampères. La marque DS sera la première à inaugurer cette technologie dès 2019. La 3008 deuxième génération, présentée cette semaine à Paris, pourrait suivre rapidement.

Un coût d’usage moindre

Même si les économies d’échelle permises par une production en grande série rendront ces modèles électrifiés plus compétitifs qu’à l’heure actuelle, Carlos Tavares a concédé que les hybrides rechargeables resteraient tout de même plus élitistes que les électriques destinés à devenir des modèles de masse. « Mais le coût d’usage compensera en partie le coût de la technologie », a-t-il avancé alors que le coût au kilomètre devrait atteindre environ deux euros contre 6 à 8 euros pour un modèle thermique. Pour l’heure, le constructeur ne s’est pas prononcé sur le delta de prix entre ces modèles électrifiés et les véhicules équivalents à motorisations à combustion.

L'info en continu

La Mégane break disponible en juin à partir de 19 900 euros 26 mai 2016 par Alice THUOT Constructeurs Sogefi ne souhaite pas que le groupe PSA distribue sa marque Purflux 26 mai 2016 par Christophe CARIGNANO Constructeurs

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.