Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de février 2017

Le monde l’auto : bilan et prévisions des constructeurs

  • Interview  : Marc Meurer, directeur d’Audi France
  • Portrait : David Tuchbant, président du groupe Identicar
  • Dossier après-vente : Top départ pour la pièce de réemploi
  • Coup de fil SAV : Pierre-Michel Erard, directeur après-vente France de Renault

Edito | Découvrir

S’abonner

vendredi 24 mars 2017

Nouvel Audi Q5 : une deuxième génération à la hauteur

par

Le Q5, SUV le plus vendu chez Audi, se réinvente en une seconde génération. Pour ce millésime 2017, la marque aux anneaux a mis l’accent sur l’habitabilité, en contenant toutefois les cotes de son SUV, mais aussi sur l’agrément de conduite. Nouveau châssis, système de transmission intégrale innovant : le SUV confirme son caractère baroudeur dans cette seconde génération.

Dire que le Q5 s’impose comme une pièce maîtresse de la gamme SUV Audi, et plus globalement de l’offre de la marque allemande, n’est pas peu dire. Et ceci, pour deux raisons : la première, c’est que le modèle se place sur une catégorie, celle des SUV, dont les ventes augmentent le plus vite dans le monde depuis plusieurs années. À l’heure actuelle, les SUV représentent 30 % des ventes, une proportion qui pourrait s’élever à 40, voire 50 % d’ici à 2025 selon le constructeur.

Deuxième raison, si le Q5 à été le deuxième SUV a composer la gamme après le Q7 et avant le Q3, il s’impose comme le best-seller avec 1,6 million d’unités écoulées à l’échelle mondiale depuis son lancement en 2008. Avec des ventes en augmentation chaque année, qui, dans certains marchés comme l’Amérique du Nord, représentent 25 % des ventes du constructeur. En France, la tendance est similaire : depuis 2008, ce sont 45 000 Q5 qui ont trouvé preneur, avec des ventes stables chaque année à environ 5 700 unités. Le modèle s’est placé tout au long de son cycle de vie, exception faire de 2016, en tête des SUV premium les plus vendus dans l’Hexagone.

Une habitabilité améliorée

D’où le challenge significatif pour Audi d’offrir une seconde jeunesse à ce modèle pilier pour la gamme sans pour autant perdre les caractéristiques qui ont fait son succès. Esthétiquement, peu de changement marquants : le SUV adopte la calandre Singleframe typique des modèles de la gamme Q. Les lignes ont été modifiées afin de conférer au modèle un caractère plus dynamique. En témoigne le capot, positionné plus bas, le pavillon bas ainsi que la ligne de toit plongeante à l’arrière. À l’arrière, les évolutions sont également ténues et sa matérialisent par le hayon motorisés de série, caractéristique de la gamme SUV d’Audi, mais aussi par des feux arrière à LED de série avec clignotants dynamiques.

Pour cette deuxième version, la marque allemande a voulu jouer sur deux volets : un habitabilité et un agrément de conduite améliorés. Côté habitabilité, le Q5 se bonifie grâce à ses dimensions extérieures en légère progression : le SUV gagne 34 mm en longueur, 6 mm en hauteur et 12 mm d’empattement, tandis que sa largeur reste inchangée. Résultat : le volume de coffre gagne 10 litres pour atteindre de 550 à 610 selon l’avancement des sièges, volume qui peut être augmenté à 1 550 litres avec les sièges arrière rabattus. Chacun des occupants à bord profite ainsi d’une habitabilité améliorée grâce à un espace intérieur et un espace aux genoux qui progressent respectivement de 7 et 10 mm. La garde au toit bénéficie du meilleur gain avec 16 mm supplémentaires.

90 kilos en moins sur la balance

L’agrément de conduite est le deuxième point que les équipes de la marque aux anneaux se sont attachés à améliorer. Grâce notamment en son châssis en acier et aluminium et son système quattro ultra, transmission intégrale plus légère mais qui permet surtout d’activer les 4 roues motrices uniquement quand cela est nécessaire, le Q5 affiche 90 kilos en moins sur la balance soit près de 1 800 kg. Une attention toute particulière a également été apportée à l’aérodynamisme du modèle qui perd 0,04 points de Cx pour se limiter à 0,3, un record dans la catégorie du Q5.

Mais l’évolution la plus significative provient des nouvelles suspensions pneumatiques : cette option, facturée 2 350 euros, adapte la hauteur de caisse et la dureté de l’amortissement en fonction à la fois du type de conduite mais aussi du choix entre les différents modes proposés. Ainsi, tandis qu’en mode Auto et Confort, la garde au sol perd 25 mm par rapport à une suspension standard, la conduite est plus vive avec les 15 mm supplémentaires du mode Dynamic. Les modes Allroad et Lift Offroad, offrant une garde au sol respectivement augmentée de 25 et 45 mm, permettent au Q5 de sortir sans appréhension des sentiers battus.

À partir de 40 750 euros

Sous le capot, le Q5 est animé par une gamme de quatre motorisations comprenant trois diesel, carburant qui a représenté 94 % des ventes du SUV. En essence, le choix se limite donc pou le moment au 2.0 l quattro avec boîte S tronic 7 rapports, tandis qu’en diesel, le 2.0 l se décline en 150 ch avec une boîte manuelle six rapports, en 163 et 190 ch quattro associés à la boîte S tronic sept rapports. En diesel, les consommations homologuées s’échelonnent de 4,2 à 5,2 l selon les motorisations et la taille de jantes, consommation qui peut cependant gagner jusqu’à trois litres supplémentaires selon le type de routes empruntées par le SUV baroudeur.

Ce Q5, déjà disponible en concession, affiche un ticket d’entrée à 40 750 euros pour le diesel 2.0 l 150 ch boite manuelle six rapports et finition entrée de gamme. Pour les versions best-seller, à savoir, S Line TSI 190 ch et Avus TSI 190 ch avec boîte S tronic 7 rapports, comptez respectivement 57 400 et 62 200 euros.

L'info en continu

Rencontres EntrePros des équipementiers 24 mars 2017 par Marion Baile, GNFA Le coin formation L’automobile, secteur d’activité parmi les plus innovants 27 mars 2017 par Alice THUOT Constructeurs

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.