Le mensuel du business automobile, vente et aprés-vente
Disponible sur App Store

Au sommaire de octobre 2016

Le monde de l’auto – crédiscopie 6 mois : la LOA tire le marché vers le haut

  • Interview – Jean-Claude Girot, commissaire général du Mondial
  • Portrait – Dirk-Marco Adams, directeur général d’Autovista France
  • Coup de fil SAV – Sébastien Rohart, directeur général de Mister Auto
  • Dossier SAV – Automechanika 2016 : de la pièce à la connectivité

Edito | Découvrir

S’abonner

mercredi 2 mars 2016

494 postes supprimés chez Michelin

par

Michelin a annoncé la réorganisation de ses activités à Clermont-Ferrand avec comme conséquence la fermeture d’ici à la fin 2017 de son atelier de rechapage poids lourd de La Combaude.

Avec cette fermeture, ce sont 330 postes qui vont être supprimés, dont 226 opérateurs de production. Cette fermeture de l’atelier de rechapage poids lourd intervient dans un contexte où le marché européen du rechapage a subi une baisse de 25 % en volume entre 2007 et 2015. Conséquence : un site de La Combaude qui tourne actuellement à 62 % de ses capacités selon Remi de Verdilhac, directeur de Michelin France. Tous les salariés concernés bénéficieront d’un plan de reclassement interne dans les autres sites clermontois qui doivent embaucher 400 opérateurs de production au cours des trois prochaines années pour cause de départs massifs à la retraite. En complément, Michelin proposera aux salariés en fin de carrière des mesures de préretraite volontaire.

Mais cette réorganisation affecte également l’ingénierie du groupe, qui emploie 2 400 salariés dans le monde, dont 1 100 en France et 970 à Clermont-Ferrand. Michelin va créer une nouvelle entité baptisée Manufacturing Engineering, basée sur le site des Carmes à Clermont-Ferrand, destinée à améliorer le développement et le déploiement des procédés industriels. Cette réorganisation entraînera cependant la suppression d’ici à la fin 2018 de 164 postes. Michelin garantit un plan de mobilité interne complété par des mesures de préretraite volontaire.

90 millions d’investissements d’ici à 2020

L’industriel cherche donc à réorienter ses activités vers des secteurs plus prometteurs. Pour ce faire, et dans le cadre de la stratégie de compétitivité industrielle engagée en France en 2013, Michelin investira 90 millions d’euros d’ici à 2020 sur ses sites clermontois de Cataroux, de La Combaude et des Gravanches avec l’ambition d’en faire des pôles industriels et technologiques d’excellence.

Tandis que les investissements du site de Cataroux serviront principalement à financer de nouveaux procédés de production pour la fabrication de pneus de compétition et de leurs composants, le site de La Combaude sera désormais spécialisé dans le développement de nouveaux produits (conception de moules de cuisson et de renforts textiles de haute technologie, outillages spécifiques pour les procédés de fabrication.) Enfin, les investissements pour Gravanche serviront à conforter l’avance technologique de ce site qui fabrique des pneus TC4 très haute performance.

L'info en continu

PSA Peugeot Citroën publie ses premiers tests en usage réel 2 mars 2016 par Christophe CARIGNANO Constructeurs Romain Laporte est nommé directeur commercial pièces et services VI de ZF Services (...) 2 mars 2016 par Frédéric MARTY Nominations

- Voir tous les articles

Auto Infos à votre rythme :

Auto Infos, le mensuel

Abonnez-vous à Auto Infos pour recevoir chaque mois des analyses approfondies sur le marché de la vente et de l’après-vente automobile.

La newsletter quotidienne

Notre newsletter quotidienne est diffusée auprès des acteurs des filières vente et après-vente automobile tous les jours du lundi au vendredi à 18h00.
Inscrivez-vous, c’est gratuit !

Au quotidien : le fil RSS

Notre flux RSS vous permet de suivre l’actualité du secteur automobile en direct.
Si vous ne savez pas ce qu’est un flux RSS, vous pouvez en apprendre un petit peu plus ici.

Réseaux Sociaux, instantané

Si vous utilisez Twitter, nous vous invitons à nous suivre pour rester en contact avec l’actualité quelles que soient les circonstances.
Suivez-nous aussi sur Google plus, nos actualités y sont postés heure par heure.